Pourquoi le procès jeté sur la paternité des œuvres de Maurizio Cattelan crée un nouveau précédent juridique en France

La Nona Ora de Maurizio Cattelan , exposée au palais de Blenheim à Woodstock, en Angleterre, en 2019.PHOTO : LEON NEAL/GETTY IMAGES

Les artistes ont longtemps travaillé avec des assistants, souvent non crédités, pour réaliser leurs œuvres. Depuis les années 60, avec l’avènement de l’art minimal et conceptuel, les artistes contemporains ont poussé cela encore plus loin, en engageant des fabricants pour créer des œuvres selon leurs spécifications techniques.